Accueil > Les pages professionnelles > Impact factor : un indice de qualité discutable

Publication

Impact factor : un indice de qualité discutable

jeudi 22 mai 2003, par Henri Gracies

Une recherche influente est largement citée par d’autres scientifiques et cliniciens. Ce postulat fonde la pertinence de l’analyse de citation.

En 1955, Eugene Garfield a proposé, pour la première fois, une analyse des caractéristiques des citations de différents articles et journaux scientifiques utilisée comme un outil de mesure. En 1963, le premier Science Citation Index a été édité par l’Institute for Scientific Information (ISI [1]), fournissant l’analyse de citation de la plupart des principaux journaux scientifiques. Le Journal Impact Factor (JIF) a ainsi été développé. Depuis 1975, l’ISI publie annuellement les Journal Citation Reports (JCR). Cinq mille journaux, environ, sont évalués tous les ans.
L’analyse de citation est devenue un paramètre attestant la qualité de la recherche publiée dans les revues scientifiques, de technologie et de sciences sociales. Avec la place croissante du réseau Internet, les bibliographies issues de revues et de publications référencées par les JCR ou par l’une des bases de données diffusées par l’ISI, sont devenues largement disponibles aux individus comme aux établissements. Dans un environnement de recherche de plus en plus concurrentiel, l’analyse de citation a été évoquée comme un moyen simple, fournissant des mesures objectives, permettant d’évaluer la qualité de recherche d’un journal, des articles édités, des établissements de recherche et même des différents chercheurs. Le JIF est devenu l’indicateur le plus généralement utilisé. Il indique la fréquence avec laquelle l’article moyen publié dans un journal est cité au cours d’une période déterminée et permet des comparaisons approximatives des journaux.
Ce travail offre une vue d’ensemble de l’analyse de citation, y compris les controverses relatives, les biais et les abus potentiels. L’accent a été mis sur l’ophtalmologie, avec l’étude de 43 revues de la spécialité référencées dans les ISI-JCR 2001 reports. Un outil analytique idéal devrait être facile à employer, fiable, exempt de biais, aisément accessible et totalement en adéquation avec l’évaluation de la qualité par des pairs. L’analyse de citation n’est pas conforme à l’ensemble de ces critères. « Ce n’est peut-être pas une surprise étant donné les difficultés inhérentes à la tentative de mesurer un concept essentiellement intangible : la qualité et l’importance relatives de la recherche » ont conclu J. L. Sims et coll. Le JIF n’est pas neutre : il peut être un moyen de peser sur l’influence d’un article ou d’un journal. Il ne doit pas être utilisé comme une manière d’éviter, ou de se substituer à, l’examen par des pairs ou par d’autres scientifiques ou cliniciens.

Sims JL, McGhee CN. Citation analysis and journal impact factors in ophthalmology and vision science journals. Clin Experiment Ophthalmol 2003 ;31:14-22.


Copyright JIM.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.