Accueil > La tribune > Archives > Un enseignement durable de la médecine

Formation

Un enseignement durable de la médecine

Un traité de médecine sur Internet

jeudi 9 juin 2005, par Jacques Delpuget

Le médecin doit défier le temps en assurant sa compétence pendant prÚs d’un demi-siÚcle d’avancées médicales ; voilà une de ses principales préoccupations. Devant l’immensité de la tâche, il devrait bénéficier d’une aide, quand il le souhaite et quand les circonstances de son activité le lui demandent.

Internet ne semble pas répondre à ces exigences. Les très nombreux sites médicaux existants ne sont pas avares de comptes-rendus, de publications de toutes origines, ce qui est déjà très positif. Mais la multitude de ces informations cache une grave carence en articles de fond. Et le médecin, l’interne, ou l’étudiant, désirant apprendre ou faire le point sur une maladie, un syndrome, éprouve trop souvent bien des difficultés. Fréquemment il aboutit à des titres sans contenu, à des documents dépourvus d’intérêt, surannés, voire à but publicitaire. Au total ce sont des pertes de temps répétitives considérables...

Pourtant aujourd’hui, la formidable puissance d’Internet peut être beaucoup mieux utilisée

Sur un site institutionnel, dépourvu d’intrication commerciale, il est possible de réaliser un traité de médecine. Placé sous la responsabilité de l’ensemble des facultés, il en deviendrait un véritable élément de référence. Dès lors il devient facile d’imaginer certains attributs de ce traité.

Son objectif est de raviver et de prolonger l’acquis universitaire des médecins, en insistant, d’un point de vue pratique, sur les cheminements diagnostiques, thérapeutiques et sur la prévention.
Il regroupe l’intégralité des cours de formation théorique de toutes les spécialités, ce qui en fait un ouvrage destiné aux médecins généralistes et aux spécialistes quel que soit le secteur d’activité.
Son évolutivité, grâce à une mise à jour continue, lui confère un rôle d’enseignement durable. Pour cela l’idéal est que chaque cours soit l’œuvre d’une chaire, et reste plusieurs années sous sa compétence.
Une rédaction engageante avec textes phrasés précis et plans classiques, est préférable aux listes détaillées. Néanmoins un résumé synoptique peut utilement précéder chaque cours. L’harmonie, la compacité, la présentation des exposés sont fondamentales. L’utilisateur, quelque soit sa spécialité, sait qu’il va trouver sur ce site, des données d’un niveau et d’une qualité dont il pourra tirer profit. Ce serait une grave erreur de proposer des d’articles disparates, donnant un ouvrage plus aventureux mais inégal, peu fiable et sans âme.
La simplicité et la rapidité d’utilisation peuvent bénéficier de la coexistence d’une table des matières active et d’un moteur de recherche interne.

- Sa venue serait appréciée, au moment où est mise en place l’évaluation des pratiques professionnelles et par là des connaissances.

- Tout en étant compatible à l’organisation de la FMC, ce traité en deviendrait un dispositif complémentaire indispensable et peu budgétivore.

- Il permettrait aux internes de consolider un enseignement théorique souvent négligé du fait de leur activité hospitalière débordante.

- Au praticien désirant s’orienter vers une spécialité, il amènerait un enseignement spécifique au rythme qui lui convient.

- De même il faciliterait l’adaptation des médecins étrangers venant exercer en France.

- Dans le cas de menace physique, chimique ou infectieuse de la population, le médecin y trouverait des informations récentes et reconnues favorisant efficacité et coordination.

- De façon plus large, il deviendrait une vitrine de notre enseignement médical auprès des confrères des pays francophones.

Au sein d’une activité où le savoir doit être continuellement modifié, un traité de médecine évolutif, pluridisciplinaire, référent, sans cesse actualisé, d’accès rapide, en permanence et partout disponible sur Internet, deviendrait un outil essentiel des études et de la vie professionnelle des médecins. Chargé de les aider, de les inciter à parfaire leurs connaissances, il contribuerait à améliorer la pertinence de leurs décisions. Un formidable atout de Santé Publique.

Messages

  • Je suis pour un tel traité évolutif, une référence claire et nette.
    Ce travail, relativement pas trop compliqué à mettre en place, doit être initier par les facultés de médecine. Et on peut imaginer toutes sortes d’organisation, par ex : une spécialité par faculté par période de 6-12 mois, etc ..

    Et c’est dommage que ce travail n’a toujours pas été initié.

  • Il existe un site médical de grande qualité, anglophone et écrit par des médecins américains uniquement, mais chacun s’exprimant dans un domaine dont il est une des références américaines voire mondiales (beaucoup de noms des auteurs sont célébres jusqu’en Europe et, étudiant, je pensais que les personnes concernées étaient de glorieux ancêtres déjà morts, n’imaginant pas qu’ils étaient encore en pleine activité...).
    Ce site, c’est emedicine.com
    Sa consultation est gratuite après inscription. Je défie quiconque de ne pas y trouver toutes les informations nécessaires et utiles à sa pratique (bien que les spécialistes, et évidemment je l’espère, auront des choses à redire sur les articles concernant leur hyperspécialité - le contraire serait inquiètant pour nos patients...)

    Voir en ligne : E-Medicine

    • Bonjour,

      Merci de ce renseignement, mais nous attendons un site francophone. Si possible sans accès réservé (même gratuit). D’ailleurs, quel est l’intérêt de cette inscription ?

      Voir en ligne : nR

    • Hugues Sanon fétera la noél de 2010 avec les enfants dèmunis d’haiti.

      l’Humaniste et chanteur du jazz-crèole, Hugues Sanon qui apporte des milliers de cadeaux chaque annèe pour les enfants dèmunis d’haiti entend rèitèrer son engagement envers eux cette annèe encore.
      “je suis trés content d’apporter chaque annèe de cadeaux pour les enfants pauvres de mon pays pour rèpondre de facon concréte á un besoin d’ordre socio-affectif, dit Hugues Sanon.”
      “Je ne suis pas riche come Bill Gate, mais j’ai fais ma part.” Ajoute- t-il.

      Certes, aprés le sèisme du 12 janvier qui a ravagè haiti, tuè au moins 300. 000 personnes et fait des dègats èstimès á prés de huit milliard de dollars, les enfants d’haiti ont besoin de nourriture, d’un toit, de la protèction et de sècuritè. Mais, ils ont besoin aussi de goūter eux-même au plaisir d’avoir un cadeau á l’occasion de la noél, lequel comblera matèriellement un besoin affèctif trés import. Èxplique Hugues Sanon.
      Hugues Sanon, l’ auteur de Ayiti Nan Ké-m a exercè plusieur voyages en haiti aprés le sèisme. Avec l’aide des amis de la diaspora haitienne, Il a distribué beacoups de nourritures aux sinistrès de délmas, fort-national, carrefour et Léoganes.

      Hugues Sanon qu’on voit souvent sur scéne avec Boulo Valcourt, Buyu Amboise, Jocél Almèus, Rogerst Charles et d’autres personnalitès de la chanson haitienne rentrera en haiti ce decembre 2010 avec la jeune entrepreneur Leanna Archer, la chanteuse socio-evangelique bien connue, Stalina Vertus et Claudy Jean Jacques dans le cadre d’une activiitè culturelle de solidaritè pour les enfants d’haiti et pour une distribution de jouets beaucoup plus large.
      Cette journee culturelle de solidarite aux enfants demusis est un initiative de la fondation de Boulo Valcourt, le troubadour haitien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.